Rechercher
  • hellocorneliaschra

Médium tu dis?

Oui je sais que cela peut sonner spooky. Et perché. Et ésotérique. Et limite secte.

J’avoue que j’avais longtemps du mal (et j’ai toujours du mal 😉 ) à admettre que je suis médium. Même à le reconnaître devant moi-même. Genre, mais non, tu te fais des films, c’est ton imagination qui s’emballe, c’est ton mental, tes souhaits, ton égo….Mais quand mes visions se confirment ou mes intuitions s’avèrent être justes, je me dis: ah oui, quand même. Cependant, faire confiance à ce don et le développer n’est pas chose facile dans notre culture occidentale, très cartésienne, où l’humain est attaché à la matière, à tout ce qu’il peut toucher, au visible. On est vite classée, jugée, prise pour une illuminée, ou pour une folle.

J’ai grandi dans un environnement aucunement spirituel avec des parents très terre à terre. Mon père, attaché à sa carrière et occupé par sécuriser son patrimoine. Ma mère, femme au foyer, en quête d’émancipation et artiste pendant ses heures perdues. J’étais la toute dernière de trois soeurs et je vivais comme une enfant unique. J’étais une petite fille timide, réservée et assez solitaire. Et je voyais des choses. Des esprits, des défunts, je sentais des endroits qui étaient hantés, je pressentais des dangers. Bien sûr, ma mère prenait mes visions pour des pures fantaisies, des caprices, des peurs irrationelles. On ne m’écoutait pas. Alors puisque je me suis sentie incomprise, je me suis fermée, je gardais ces visions pour moi, ce qui était parfois difficile à vivre pour une petite fille. L’endroit où j’étais bien, c’était dans la nature, dans l’eau de mer, à la plage, dans le vent. Les éléments me ressourçaient et me donnais de l’énergie.

En grandissant, je me glissais dans la peau d’une adolescente rebelle, faisant qu’à ma tête. La musique, la danse, mes amis me sortaient de la cellule familiale trop étroite à mon goût. J’oubliais mes visions. Néanmoins, je gardais toujours une très bonne intuition ce qui m’a fortement aidé dans mes relations avec autrui. Je me trompais jamais sur la vraie nature des personnes, même si parfois j’aurais préféré ne pas la voir.

J’ai eu un coup de réveil brutal de ma médiumnité autour de mes 25 ans, quand ma soeur m’appelait pour m’annoncer que son mari était à l’hôpital et que l’on ne savait pas ce qu’il avait. A l’instant je savais qu’il allait mourir. C’était une certitude absolue qui sortait de nulle part, car cette annonce était une surprise pour moi comme pour le reste de la famille. Ma soeur vivait loin et on n’avait pas beaucoup de contact. Mon beau frère est parti en l’espace de huit mois. Cancer du pancréas.

A partir de cette époque, des messages très clairs et précis survenaient dans ma vie d’une manière régulière, pour la plupart du temps déguisés en avertissements (attention, n’y vas pas – ou, n’accepte pas, cela va tourner au vinaigre). Je les ignorais superbement, bien formatée par mon éducation de ne pas écouter mon intuition. Par conséquent, je me trouvais dans des travers et blocages et je me disais après coup: Ah mince, tu aurais dû t’écouter…Ben oui.

Par ailleurs, mon hypersensibilité aux phénomènes paranormaux se trouvait être un vrai handicap. C’était le cas quand on aménageait en tant que jeune famille avec deux enfants dans une maison à la campagne qui était habitée. C’était encore plus atroce parce que c’était une belle maison spacieuse avec un grand jardin autour. Mais à aucun moment je me suis sentie en sécurité là-bas. J’avais toujours l’impression que quelqu’un était dans la pièce ou se promenait en bas quand j’étais en haut dans ma chambre ou je me suis réveillée en sursaut la nuit, dévalant les escaliers parce que j’étais sûre et certaine que quelqu’un traînait autour de la maison. A l’époque je ne savais pas ce que c’était et je pensais que j’étais en train de devenir folle ou que j’avais une imagination débordante. Aujourd’hui je sais que c’était un esprit qui habitait là. Peut-être même deux.

Quand j’ai entamé mon chemin vers l’énergétique et que j’avais passé mon premier niveau de Reiki, je proposais des soins à mes amis pour entraîner mon ressenti. Ce jour-là, je me rappelle encore comme aujourd’hui, je faisais une séance à une amie. Et d’un coup, j’ai vu son père qui se dressait devant moi en larmes et il disait: “Dis-lui que je suis désolée et qu’elle me pardonne.” QUOI??? J’ai réouvert les yeux totalement déboussolée en me disant, là ma fille, tu délires! Mais quand je les refermais il était encore là. En plus je l’ai reconnu tout de suite, car je l’avais rencontré brièvement quelques années auparavant et entre temps il était décédé. Après cette séance j’étais bien secouée par cet incident et surtout je ne savais pas du tout quoi faire avec cette apparition. Raconter à mon amie et risquer qu’elle me prenne pour une tarée? La pauvre, elle était juste venue pour une séance de détente, elle n’avait certainement pas envie d’avoir des messages de son père défunt. (Quoi que…on ne sait jamais 😉 )

A partir de cette date lors de mes séances de soin, j’ai eu de plus en plus d’informations précises. Sur les origines du mal-être de mes consultants, sur leur relations avec leurs proches, sur leur enfance, sur leur entourage. Il arrivait fréquemment que des membres de la famille, défunts, venaient s’introduire dans la séance avec un message à passer. Au début c’était très étrange et je n’osais que petit à petit d’en parler aux personnes qui venaient consulter.

Aujourd’hui, les informations que je reçois sont de plus en plus détaillées, me permettant lors des séances de soin, de travailler plus en profondeur. Ma clairvoyance et mon clairaudience se sont développées de la sorte que je reçois même des informations lors des discussions ou quand quelqu’un me raconte une histoire.

Et comment est-ce possible? Est-ce que c’est seulement probable?

L’espace-temps de notre réalité est une illusion. On perçoit le passé comme des évènements derrière et le futur comme des possibilités devant. Nous avons une vision du temps linéaire. Mais ceci est lié à notre perception du monde dans notre conception 3D. Tout est possible en même temps. Tout existe parallèlement. Nous n’arrivons juste pas à le concevoir.

La même chose est vraie pour l’espace. La distance spatiale, la perception du ici et là-bas, la conception que nous sommes des individus séparés, gravitant dans un espace sans connexion est une illusion aussi. Nous sommes tous liés à tout moment, n’importe à quel endroit on se situe sur la planète. Tout est énergie. Nos pensées, nos émotions, nos intentions, nos peurs vibrent à travers notre corps physique et au delà et émettent une énergie bien spécifique, facilement reconnaissable, même à l’autre bout de la planète.

Les médiums captent au dessus de cet espace-temps, en dehors de notre réalité 3D. On est capable d’entendre des informations et des messages qui proviennent d’une autre réalité parallèle, mais bien existante. On peut percevoir les émotions, les pensées et les intentions des personnes, même si elles sont absentes. On peut voir les choses normalement invisibles à l’oeil 3D, des êtres et des phénomènes, cohabitant avec nous ou transitant d’un monde à un autre.

Depuis la nuit des temps, les guérisseurs et énergéticiens de tous les horizons travaillent avec cette énergie universelle en se connectant à ce monde invisible. Ainsi on peut effectuer des soins de guérison à distance, tout aussi efficacement que si la personne était présente dans la même pièce.

A voir et à expérimenter 😉

Alors si vous avez des questions, si vous avez un problème à résoudre, une décision à prendre ou si vous êtes simplement intrigués par ce sujet, n’hésitez pas à me contacter ou venez me voir, je serais ravie de vous répondre ❤

© 2020 by Cornelia Schramm. Proudly created with Wix.com